Le format de fichier LAS

L’origine du fichier LAS

Le nom du format de fichier LAS (extension .LAS) vient des trois premières lettres du mot LASER. Il s’agit d’un type de fichier “ouvert”, mis au point par l’association scientifique American Society for Photogrammetry and Remote Sensing (ASPRS), fondée en 1934.

Au début, ce sont des fichiers texte (ASCII) qui étaient utilisés pour le stockage des données géospatiales. Au fil du temps et avec les besoins grandissants des utilisateurs, les fichiers générés par les capteurs LiDAR  devenaient de plus en plus volumineux et difficiles à gérer. Le format LAS, qui est un format de fichier binaire, plus rapide à la lecture et à l’écriture mais aussi et surtout beaucoup plus compact est donc venu palier à ce problème.

Fichier LAS, un format standard public

Créé en tant que format public, le LAS est le format de fichier le plus utilisé pour le stockage et l’échange de données tridimensionnelles dans le domaine de la télédétection et de la télémesure. Il est notamment utilisé pour générer des nuages de points.

La spécification de la version 1.4 – R14 du format de fichier LAS a été approuvée en novembre 2011 et révisée en mars 2019. Vous pouvez la trouver ici.

Utilisé à l’origine pour le stockage de nuages de points laser (LiDAR), le format de fichier LAS, peut aussi être employé pour stocker toute autre donnée de télémesure tridimensionnelle.

geomatics lidar

 

Une taille conséquente

En règle générale, les fichiers LAS sont assez volumineux en raison de la quantité d’informations qu’ils contiennent.

Chaque point inclut entre autres des informations telles que:
    •
les axes x, y, z
    •
l’intensité
    •
le numéro du retour
    •
l’angle de balayage
    •
l’heure GPS
    •
les drapeaux (“flags”) de classification
    • et
autres…

Étant donné que le volume de ces fichiers LAS devient rapidement très conséquent, les utilisateurs les séparent en plusieurs fichiers plus petits.

D‘autres techniques existent pour réduire leur taille, comme l’utilisation de la compression avec par exemple le format libre LAZ.

Le type de données de points ou “Point Data Record Type”

Un fichier LAS contient des enregistrements de types de données de points (“point data record type” en anglais) qui peuvent -dans sa version actuelle- être de 11 types différents.

Un seul fichier peut contenir uniquement des enregistrements de données de points du même type.

Le bloc d’en-tête public d’un fichier LAS identifie précisément ce dernier en incluant entre autres des informations telles que:
    • la signature du fichier, qui doit contenir les quatre lettres “LASF”
    • le facteur d’échelle x, y z et l
e décalage (“offset”)
    • la date du fichier
    • l’
identifiant du logiciel générateur
    • le format et la longueur de l’enregistrement de données
de points
    • et d’
autres informations

Interopérabilité et échanges de données géospatiales

Dans le domaine de la géomatique il est clair que pouvoir échanger facilement des données entre applications comme entre utilisateurs est primordial. Le traitement des données géospatiales passe en effet par plusieurs étapes et chaque intervenant doit pouvoir accéder à l’intégralité de ces informations aisément.

Tous nos LiDAR OnyxScan génèrent des fichiers LAS, le format le plus répandu mondialement dans le domaine de la télémesure 3D par laser.

Facebook Twitter Google Plus Linkedin Pinterest